Trekking et andinisme depuis le Refuge Auberge San Bernardo

 

Consulter la carte détaillée Google Earth

 

CORDON DEL PLATA

Morena Colorada (à 1h30 du refuge)Le massif du Cordon del Plata, situé dans la partie centrale des Andes argentines, est formé de plus de 50 pics de 3500m à plus de 6100m. Il est limité au Nord par la riviere Mendoza, à l'Ouest par la quebrada (gorge) de la Jaula, au Sud par le massif de  Santa-Clara, et à l'Est par les villages de Valle del Sol et El Salto.C'est une zone idéale pour l'apprentissage de la haute montagne et un excellent terrain d'acclimatation pour préparer l'ascension de l'Aconcagua.

On peut y accéder par le village de Potrerillos et ensuite par Vallecitos, à 80 km de la ville de MENDOZA. Plusieurs refuges proposent l'hébergement et divers services, dont le refuge SAN BERNARDO.

Dans de somptueux paysages, le Cordon del Plata propose une grande variété d'itinéraires qui vont de la simple randonnée d'une journée à l'expédition de haute montagne sur plusieurs jours et ce, toute l'année.

En hiver, on peut pratiquer le ski sous toutes ses formes (ski sur piste à la petite station de Vallecitos ou ski de randonnée), et entreprendre de grandes traversées hivernales.

 

Indio

 

 

SOMMETS INTERESSANTS

A partir du refuge San Bernardo (2800m d'altitude), les sommets les plus faciles (niveau trek) sont :  Cerro Arenales (3800m) , Loma Blanca (3900m), Co Estudiante, Co Caucaso (4000m), Co Iluso (4150m).

Ensuite, l'ascension des sommets suivants nécessite plus d'expérience: Co Rastrillo (4600m), Co San-Bernardo (4450m), Co Maussy (4800m), Pico Parra (4600m), Morro Chato (5100m), Co Juncion (5200m), Co Colorado (5400m), Aguja del Medio (4600m), Co Stepanek (4150m), Co Adolfo Calle (4200m), Co Franke (5000m), Lomas Amarillas (5300m), Co Rincon (5500m), Co Vallecitos (5700m), et enfin le plus haut, le PICO DEL PLATA (6100m). Ce dernier requiert déjà la préparation d'une petite expé. Bien s'informer avant !

Les campements les plus utilisés dans cette zone sont Las Vagitas (3100m), Piedra Grande (3500m), Campamento bajo Adolfo Calle (3500m), La Canchita (4000m), El Salto (4200m) et la Hoyada (4500m).Vous trouverez de l'eau à tous ces camps sauf à la Canchita et la Hoyada .

 

Le Cerro San Bernardo (4450m)

GauchoDepuis le refuge du même nom, 1 heure de marche vous conduit à la Vagitas. Ensuite, après 15min sur une moraine de terre située au nord de cette endroit puis 2h d'ascension, vous parviendrez au chemin qui vous mènera jusqu'à l'antécime. A partir de là, l'évolution devient un peu plus difficile car vous passez d'un terrain souple à un autre beaucoup plus rocheux. En accèdant à l'antécime vous pourrez déjà apercevoir la croix couronnant les 4450m que vous atteindrez 40 mn plus tard. La durée moyenne est de 5h pour realiser ce beau sommet d'ou vous pourrez admirer à l'Est la Précordillière, à l'Ouest les sommets d'El Rincon (5500m), El Vallecitos (5700m) , El Plata (6100m). La descente exige de l'attention, le risque d'erreur de route de retour existe bel et bien, surtout l'hiver !

 

Le Cerro Stepanek (4150m)

Au départ de la Vagitas (à 1h de marche du refuge San Bernardo), on prend par la moraine (orientée Est/Ouest) qui est au nord et 30mn après on arrive à un ensemble d'énormes rochers parmi lesquels on découvrira un vieux mur de pierres sèches. Ce campement se nomme Bajo Adofo Calle. On se trouve au pied d'un éboulis que l'on doit grimper pendant une heure environ pour arriver au col entre l'Adolfo Calle et le Stepanek. Après avoir traversée le petit vallon, il faut rechercher le chemin en face qui mène au sommet après 30min de marche.

 

Cerro Adolfo Calle (4200m)

Une fois arrivé au col A. Calle - Stepanek, vous continuez vers La Canchita, située au fond de cette petite vallée (40 min). Depuis la Canchita, commencer l'ascension par la gauche pour trouver la crête permettant finalement de rejoindre le sommet de l'Adolfo Calle. On peut faire le Stepanek et l'Adolfo Calle dans la journée A/R depuis le refuge SAN-BERNARDO.

 

Pico del Plata (6100m) et Cerro Vallecitos (5700m)

Le Pico del Plata depuis le sommet du Vallecitos (photo Marcel Haussard)Depuis le Refuge San Bernardo, on empreinte le chemin bien marqué jusqu'à un ruisseau (rio Blanco) que l'on traverse et que l'on remonte jusqu'à la Vagitas. Là un petit repos s'impose dans un paysage magnifique. Ensuite vous suivez une petite crête marquant l'ancienne moraine glaciaire qui finit par vous conduire, au pied du Cerro Franke, au campement de Piedra Grande (3500m), où vous y passerez la première nuit. Lors d'étés très secs, il est difficile de trouver de l'eau, il faut redescendre sur la moraine et chercher les ruisseaux sous les pierres , ce qui peut nécessiter plusieurs heures ! L'objectif du lendemain est le campement d'El Salto à 4200m . Il n'est pas très utile de partir très tôt, il vous suffira d'environ 3 à 4 h pour y parvenir. Inutile donc de courir, il vaut mieux garder des forces et profiter de cette journée pour s'acclimater dans ces paysages magnifiques. La vue est splendide sur la vallée de la rivière Mendoza, et sur les sommets environnant: El Rincon (5500m) et son glacier, El Vallecitos (5700m) et le plus grand sommet local El Plata (6100m) .Il faut surtout bien s'hydrater. Vous trouverez aisément le lieu de campement, il est bien marqué par les nombreuses expéditions antérieures. Si vous ne souhaitez pas passer une journée de repos alors vous pouvez planter votre camp à la Oyada à 4500m mais attention pas d'eau à cette endroit. Si vous Sommet Loma Blanca (3800m) en hiverpartez d'El Salto, il vous faudra vous lever très tôt pour gagner la Oyada puis prendre le chemin de la Lomas Amarillas (5050m) qui vous menera sur la crête Plata-Vallecitos. Au col (Portezuelo 5500m), deux options sont possibles : à gauche, EL PLATA ou à droite, EL VALLECITOS. Devant vous, vous apercevez la magnifique face sud de l'ACONCAGUA (6972m). Avec de bonnes conditions physiques et climatiques vous pouvez enchaîner ces deux sommets dans la même expé en prévoyant une journée de plus. Vos deux principaux ennemis sont : l'acclimatation et le vent. La descente longue et fatiguante jusqu'au refuge San-Bernardo peut se faire dans la même journée en fonction de votre état sinon une nuit au Salto de Agua sera réparatrice.

 

 

photo Dominique Beaufrere                photo Dominique Beaufrere
Face Est el plata 6100m                         Junior et dominique    

 

ATTENTION : toutes ces indications sont données pour les voies normales en été, réputées faciles allant du trek et quelques passages disons délicats. Il est évident qu'en hiver il s'agit d'une expédition de haute montagne nécessitant expérience, technique et matériel approprié etc.… !

 

Partenaires :

 

 

 

Le M.A.M (mal aigu des montagnes)

 

Il est le résultat d'un manque sérieux d'acclimatation, peut conduire à l'œdème cérébral ou pulmonaire et entraîner des conséquences graves voir le décès.

Les premiers symptômes se manifestent en générale au delà de 3500m entre 4 et 8 h à cette altitude :

  • mal de tête ne disparaissant pas avec l'aspirine
  • insomnies
  • perte d'appétit
  • nausées
  • difficultés respiratoires
  • toux sèches
  • vertiges
  • insuffisance rénale
  • oedème : gonflement des yeux, visage, mains, chevilles
cascade artificielle

cascade artificielle
derrière le refuge

 

Dans la zone des refuges, les secours peuvent accéder en véhicule jusqu'à 3200m d'altitude. A 30mn de véhicule, il existe un premier centre de soins et à une heure un hôpital.

Nous vous conseillons de vous rapprocher de votre médecin afin d'établir un bilan de santé et de vous munir de certains médicaments qui vous aiderons dans vos aventures.

 

Vagitas (photo Marcel Haussard)
Michel décolle à 3500m au-dessus du refuge
refuge 2009
Indio
refuge hiver

 

 

Consulter la carte détaillée Google Earth

 

 

 

Sandra et Michel LANNIAUX

246 chemin de Chavouent - 74190 Passy Mont Blanc

Tél./Fax : 04 50 93 68 69 ou 09 75 44 35 41 - Portable : 06 10 49 52 79 - E-mail : lanniauxmsj@orange.fr